Les startups de la Datagriculture

highlanders-wood-fence-high-land

Le secteur agricole français a tardé à se mettre au numérique, l’heure est désormais au rattrapage. La Ferme Digitale association qui regroupe 13 start-up, compte profiter de la situation pour acculturer la profession au numérique. Parmi ces 13 start-up, une douzaine était présente au salon de l’agriculture de Paris. Zoom sur deux d’entres-elles.

Weenat
Créée en 2014, Weenat a pour ambition de rendre accessible l’agronomie de précision au plus grands nombre d’acteurs à un prix abordable. Concrètement la start-up récupère et analyse des données issues d’objets connectés des différents acteurs. Les analyses sont présentées sur une plateforme à disposition des agriculteurs afin de faciliter leurs choix : optimisation de la date d’implantation, de récolte, d’irrigation.
La recommandations permettent notamment de diminuer l’utilisation de pesticides.

A ce jour, Weenat compte 12 salariés, a déjà séduit 250 clients, et installé près de 800 capteurs.


MiiMOSA : 500 projets financés en crowdfunding en 2 ans
MiiMOSA est une plateforme de financement participatif entièrement dédiée au secteur agricole. En deux ans d’existence, MiiMOSA a permis à 500 porteurs de projets de rassembler près de 2,2 millions d’euros. Un succès dans ce secteur peu habitué au Crowdfunding.

MiiMOSA fonctionne sur le principe du don-contre-don : en échange de leurs financement les contributeurs reçoivent des paniers de fruits, des échantillons de produits, des week-ends à la ferme.

Les projets présents sur MiiMOSA ont des besoins allant de 1000 à 50 000 euros. Les contributeurs donnent en moyenne 100 euros (contre 50 sur les autres sites). La réussite est grande : près de 80% des projets du site bénéficient d’un financement. Une belle manière de rapprocher consommateurs et producteurs.

Article identifié sur Les Echos Business [le 10/03/2017]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *