Danone teste l’IoT pour son fret

rjjy5hpnifk-erwan-hesry

La filiale « eau » du groupe agroalimentaire français teste actuellement une solution de l’Internet des objets (Ido ou Iot dans sa forme anglaise) au travers du logisticien IDEO. Cette filiale d’ID Logisitics s’est associée à une jeune pousse innovante dans l’IoT, Everysens. Dans les wagons utilisés pour le transport des produits Danone Waters, les deux entreprises ont intégré des capteurs transmettant de l’information en temps réel sur le conteneur (température, vitesse) et ses produits. Ces données sont ensuite disponibles pour le client grâce à une plateforme d’accès à distance.

 

Les buts de ce projet pilote sont multiples : réduire les coûts inhérents à la logistique en ayant notamment un regard sur le flux ferroviaire en temps réel, anticiper l’usure du matériel, mais aussi améliorer le remplissage des wagons.

 

Cette innovation s’inscrit dans l’évolution du M2M (machine to machine) à l’IoT ces dernières décennies. En effet, à l’instar des étiquettes RFID[1] plus anciennes, la solution d’Everysens permet une optimisation des frais pour l’entreprise. Le Big Data vient ici décupler la puissance d’échanges d’information entre deux objets et offrir aux utilisateurs de ces solutions des métriques indispensables pour rationaliser leur logistique.

 

Pour plus d’informations : http://www.silicon.fr/iot-glisse-fret-ferroviaire-de-danone-163613.html

[1]  « Ce sont des dispositifs actifs, émetteurs de radiofréquences [qui permettent l’échange d’informations entre un objet et une plateforme de gestions des stocks par exemple] ». CNRFID, « Fonctionnement d’un système RFID », consulté le 19/12/2016 : http://bit.ly/2gRw3hT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *