Assurance : quand votre profil Facebook va déterminer le tarif !

kg71bxh8kfw-raybay

Le 18 octobre, à l’occasion d’une série de conférence sur l’assurance du véhicule connecté organisée par l’Argus de l’Assurance, Arnaud Vincent (CEO d’Aviomex) annonçait la création d’une nouvelle start-up : Road-b-score. Le principe ? L’assurance automobile prédictive : « Pay how you will drive ». On appelle ça le scoring prédictif.

Ainsi, l’algorithme développé par la start-up analyse votre futur comportement sur la route, en fonction de ce que vous publiez sur les réseaux sociaux : statuts, commentaires, photos… Cet algorithme évalue si le futur assuré est un bon ou un mauvais conducteur avant même que celui-ci n’ait déjà conduit.

Comment une telle projection est possible ? Avant de créer la start-up, les fondateurs ont étudié avec des spécialistes en sciences cognitives la conduite sur piste de jeunes de 17 à 19 ans dépourvus du permis de conduire. Ces jeunes ont, en parallèle, donné l’accès à toute leur activité sur les réseaux sociaux. Grâce aux données collectées, un algorithme a été développé afin de tirer des conclusions sur la psychologie de conduite des participants à l’étude.

Pourquoi s’arrêter là ? La start-up a mis en place un traqueur pour vérifier ses prédictions sur une partie des assureurs. Ensuite, par apprentissage automatique, la machine identifie plus facilement dans les profils Facebook les comportements à risque et continue d’agréger des points d’intérêts servant à formuler ses hypothèses.

Pas de panique cependant, une soirée bien arrosée ne viendra pas augmenter le tarif de votre contrat d’assurance, c’est la structure du comportement sur internet qui est analysée. Par exemple, le choix de la photo de profil est un élément essentiel : posez-vous seul ou à plusieurs ? Est-elle remplacée régulièrement ? Prise de près ou de loin ? En bref, autant de données qui sont analysées pour en déduire le profil de l’assuré.

Pour le moment, une centaine d’analyses sont exécutées à la suite, puis l’algorithme, grâce à l’intelligence artificielle développée par la machine au fil des analyses, trouve des corrélations éphémères capables de prédire le comportement du conducteur. Une marge d’erreur existe cependant. Pour le moment, ces prédictions se sont vérifiées à 80/90 % sur de faibles échantillons. Road-b-score attend une mise en place à plus grande échelle pour apprécier l’efficacité de ce nouvel outil.

Une fois de plus, les données issues de Facebook sont utilisées pour nous analyser. Ce projet prometteur est une parfaite illustration de l’utilisation croissante du Big Data par des services traditionnels. Initialement, la tarification de l’assurance automobile est déterminée par l’âge du conducteur, son comportement passé et par le véhicule.  Dorénavant, les jeunes conducteurs n’auront pas forcément une prime élevée du fait de leur absence d’expérience, leur comportement sur Facebook pourra déterminer leur futur profil de conduite. Mais réciproquement cela peut augmenter la prime jusqu’à présent payée. Il est donc nécessaire de rappeler à nouveau d’être vigilant sur les réseaux sociaux.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *