Ferme numérique : le Japon cultive le chou frisé au Big Data

kale-vegetables-brassica-oleracea-var-sabellica-l

En avril 2015, le constructeur informatique japonais Fujitsu a créé la filiale SAC iWata (spécialiste des biotechnologies agricoles) afin de développer une activité d’agriculture intelligente. Ce nouveau département s’apprête à commercialiser au Japon un chou frisé cultivé dans sa ferme numérique.
Le légume bénéficie de conditions optimales de croissance, sans insecticides ni produits chimiques, grâce à un environnement rigoureusement contrôlé par des capteurs et l’analyse de données.

Ces capteurs surveillent la température, le taux d’hygrométrie, la luminosité ou encore les germes dans l’air. Les données ainsi collectées sont analysées afin de déterminer la ventilation, l’éclairage, ou encore les paramètres de chauffage qui garantissent les conditions optimales de croissance du légume. De nombreuses fermes numériques voient ainsi le jour au Japon, l’agriculture intelligente se présentant comme l’une des réponses à la demande des japonais de consommer à nouveau sainement suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011.

[Article identifié dans l’Usine Digitale le 06/06/2016]

[Voir l’annonce]

1 Comment

  1. Pingback: Ferme numérique : le Japon cultive le ch...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *